Culte du dimanche 23 juillet 2017 avec baptème

Thème de ce dimanche :  Vivre le baptême

« Ainsi parle le Seigneur qui t’a créé :
« Ne crains pas, car je t’ai racheté.

Je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi. »  Esaïe 43,1

Lectures proposées :  Psaume 67,2-8; Esaïe 43,1-7; Romains 6,3-11; Matthieu 27,16-28

 

P1040091

 

 

 

Ce culte a été préparé par
Eloi Lobstein,
pasteur à Souffelweyersheim,
accompagné musicalement par Flore Kovac

 

 

Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,P1040083

Il y a quelques années a eu lieu un échange scolaire international entre 2 écoles et comme il n’y avait pas assez de familles d’accueil pour accueillir les élèves étrangers, une femme qui vivait seule s’est proposée d’offrir l’hospitalité à un de ces élèves. A une condition cependant, que ce soit un garçon et qu’il ne soit pas trop turbulent. Les filles s’est trop compliquée avait-elle dit. Le jour de la répartition dans les familles arrive et à la fin, il ne reste plus qu’une jeune fille blonde et plutôt timide. La femme est étonnée et déçue de ne pas avoir été entendu, si bien que les 3 premiers jours se déroulent sans qu’il n’y ait vraiment de contact entre elle et la jeune fille. Elle rumine et finalement va trouver l’organisateur du séjour en lui disant : « vous saviez bien que je ne voulais pas héberger de fille, alors pourquoi n’avez vous pas respecter ma volonté ? ». « Bien sûr que je le savais, le problème est que lorsqu’elle vous a vu, cette jeune fille est venue me voir en me disant que c’est chez vous qu’elle voulait aller et chez personne d’autre. C’est elle qui vous a choisi et elle toute seule. Maintenant que vous savez cela, ça va peut-être arranger les choses avec elle. »

Et c’est vrai que savoir cela a tout changé. Cela n’était jamais arrivé à cette femme qui était assez dure et refermée sur elle-même. C’était la première fois que quelqu’un disait : « je veux allez chez elle, elle à l’air sympa. » En plus que ce soit une inconnue et une étrangère qui manifeste ce souhait l’avait énormément touchée. En retournant chez elle, quelque chose de nouveau au niveau de leur relation a été mis en place, entre la femme et la jeune fille, qui leur a permis de vivre des choses exceptionnelles.

 « Si le Seigneur vous a choisi, ce n’est pas parce que vous étiez un peuple plus nombreux que les autres … mais le Seigneur vous aime, et il a accompli ce qu’il a promis à vos ancêtres … »

Cette phrase est une phrase incroyable prononcée par Dieu à son peuple, à Israël et aussi à nous aujourd’hui qui formons le peuple de Dieu. Dieu nous a choisi non parce que nous aurions mérité qu’il s’intéresse à nous, ou parce que nous aurions la prétention d’être des gens biens … mais tout simplement parce qu’il nous aime. Dieu nous aime qu’est-ce que cela veut dire ? Aujourd’hui on met un peu l’amour à toutes les sauces. Chacun comprend à sa manière ce qu’aimer veut dire. Souvent aujourd’hui on dit : « je t’aime » et c’est une manière de désirer l’autre qui signifie « je veux t’avoir pour moi » et lorsque tu ne corresponds plus à mes désirs et à mes envies et bien je vais chercher quelqu’un d’autre à aimer.

Lorsque Dieu dit : « je vous ai choisi parmi tous les autres … » ce n’est pas pour dire : « tu corresponds à mes désirs d’être Dieu et pour cela il me faut bien des humains qui croient en moi et si tu crois en moi, je t’aimerai ». Lorsque Dieu dit qu’il aime son peuple et qu’il nous aime, cela signifie qu’il nous aime d’un amour gratuit, libre qui n’attend rien en retour. Cela signifie qu’il accepte que nous puissions aussi le décevoir, qu’il nous accepte avec nos zones d’ombre et avec nos faiblesses. Son amour est un amour qui l’engage, quoi qu’il arrive, que nous le reconnaissions ou pas. Son amour de changera pas et ne diminuera pas selon les aléas de la vie et selon que nous l’acceptions ou pas.

Ce que Dieu a promis à son peuple, à Israël, il le promet à chacun d’entre nous à travers notre baptême. Le baptême est le signe de cet amour inconditionnel de Dieu pour nous quoi qu’il arrive.

Et puis, lorsque quelqu’un nous aime alors il s’agit pour nous de répondre à cet amour qui nous est donné parce que l’amour ça change la vie, nous ne sommes plus les mêmes lorsque nous nous sentons aimés par quelqu’un, nous nous sentons concernés par lui, par ce qu’il vit, par les hauts et par les bas de son histoire … Nous sommes heureux lorsqu’il est heureux et nous faisons tout pour participer à son bonheur. De même nous sommes tristes lorsqu’il traverse des épreuves et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour lui faire savoir que nous sommes de tout cœur avec lui. C’est la même chose que nous sommes invités à vivre à travers notre baptême. Ce jour-là Dieu nous a dit tout l’amour qu’il a pour nous pour toute notre vie et cela doit nous donner envie de partager cet amour autour de nous et d’en faire quelque chose de constructif et de positif pour nous et pour les autres.

Il s’agit d’en faire quelque chose, pas seulement pour nous-mêmes ou pour les autres, mais, la manière dont nous agissons comme Dieu voudrait que nous le fassions, « avec amour », s’étend aussi aux générations à venir. Essayer de vivre selon les commandements de Dieu c’est essayer de rechercher le bien et le bon, c’est être du côté de la vie et non pas de la destruction. C’est pourquoi il y a dans ce texte quelque chose qui est de l’ordre de l’avertissement :

Verset 9-10 : « Reconnaissez que le Seigneur votre Dieu est le seul vrai Dieu. Il maintient pour mille générations son alliance avec ceux qui obéissent à ses commandements, il reste fidèle envers ceux qui l’aiment, mais il se dresse sans tarder face à ceux qui le haïssent, et il les fait mourir. Prenez donc au sérieux les commandements, les lois et les règles que je vous ordonne aujourd’hui de mettre en pratique. »

Ce que Dieu fait, l’amour qu’il a pour nous, son projet pour l’humanité ne se limitent pas seulement aux individus d’une époque donnée, mais concerne aussi l’avenir des générations à venir. Il y a une relation de cause à effet entre la façon dont nous vivons notre foi et essayons de la mettre en pratique et les générations futures. Il y a là quelque chose d’important à entendre et à prendre en compte à notre époque, marquée par des bouleversements importants liés au réchauffement climatique et qui est traversée par l’inquiétude concernant la terre que nous allons léguer à nos enfants ou à nos petits-enfants.

Aujourd’hui à l’occasion de ce culte nous nous rappelons notre baptême. Ce jour où nous découvrons que Dieu nous a choisi et a prononcé sur nos vies une parole d’amour qui nous accompagne et qui nous donne la force de relever les défis qui s’ouvrent devant nous. Ainsi nous ne sommes plus tout à fait les mêmes. Nous sommes aimés de Dieu et capables d’aimer à notre tour avec la force qu’il nous donne. Amen.

Eloi LobsteinP1040092