Culte musical du dimanche 1er juillet à la Trinité

Matinée musicale et poétique


avec entre autres la composition d’Eddy Zwick : La balade printanière,
interprétée par Marie-Noële, Corinne, Sébastien, Olivier
qui nous avait déjà réjouis (entre beaucoup d’autres !) le samedi 23 avril dernier lors du Festival MUZZ,
La Nuit d’étoiles, au bénéfice de la CASAS, à l’église de la Rue Principale …

IMG_8271
 
 
 

Psaumes récités et médités par Michel Roth :

Vienne le jour où vous n’adorerez qu’en esprit et vérité sur la montagne de l’âme

Vienne le Jour de mon Esprit priant au cœur du cœur
 
Je suis celui qui Suis  Eternité de plein vent devenue chair et glaise
acte pur de soleil  veneur caché des quatre horizons
Je suis le Verbe d’incendie qui met le feu au temps
pour le juger comme jugent ceux qui aiment : en aimant
 
Vienne le Jour de mon Esprit priant au cœur du cœur
 
Je suis celui qui Suis  ni surhomme pour vos faiblesses  ni petit dieu d’obligation
de rites épais de pèlerinages satisfaits  ni élégant caprice de l’esprit
Je suis la brise légère qui effleure le temps pour l’enchanter
comme enchantent ceux qui aiment : en aimant
 
Vienne le Jour de mon Esprit priant au cœur du cœur
 
Je suis celui qui Suis  le fiancé du silence l’amoureux du désert  là où ne tiennent ni désir
ni bassesse ni haine ni profit  Je suis la nuée lumineuse qui précède le temps
pour le combler comme comblent ceux qui aiment :  en aimant
 
Vienne le Jour de mon Esprit priant au cœur du cœur
 
Je suis celui qui Suis ne soyez qu’une action de grâce une droiture d’arbre une louange noble
ne croyez qu’à la tendresse qui me ressemble Je suis le néant libre qui donne vie au temps
pour le ravir comme ravissent ceux qui aiment : en aimant
 
Vienne le Jour où vous n’adorerez qu’en esprit et vérité sur la montagne de l’âme
Vienne le Jour de mon Esprit priant au cœur du cœur
 
d’après le Psaume 50
à méditer longtemps,
à revisiter avec ardeur pour finalement en goûter la moelle …
Parole toute silence  soleil de l’âme du monde
Tu vas créant d’un abîme à l’autre du temps
Tout Te dit et Te cache   tout Te voile et Te dévoile
La ronde de la lumière – jour contre jour – le buisson faste de la nuit
L’aria du vent dans les trembles et le frémissement du ciel balbutiant Ton nom
Tu vas créant d’un abîme à l’autre du temps
Comme un soleil plénier lavant le visage du premier homme
comme une naissance de rosée sur l’herbe du premier jour
comme une fleur patiente  comme une chaleur pudique habillant la main
Tu vas créant d’un abîme à l’autre du temps
Parole qui accomplis toute joie d’avenir  Parole qui habites la sagesse du souffle
Parole qui jaillis en cristal de silence  Parole source
Tu vas créant d’un abîme à l’autre du temps
Or impalpable dans l’or de tout regard   sève invisible au rucher de tout coeur
feu trois fois saint au bûcher de l’âme qui aime le vrai
Parole toute silence  soleil de l’âme du monde  tu vas créant d’un abîme à l’autre du temps
d’après le Psaume 19
les 2 textes sont extraits de
Chants du silence: Les Psaumes pour aujourd’hui d’Alain Lerbret,
Série de psaumes inspirés du texte biblique
dont la récitation parlée ou chantée n’a jamais cessé depuis l’aube du christianisme …
 IMG_8273