Culte commun à Souffelweyersheim le 12 mars 2017

P1030050

 Ce culte
pas comme les autres
a eu comme thème :

« Ensemble pour vivre mieux –
en route avec l’échelle de Jacob » …

(cf. Genèse 28,10-22)  

 

Présentation des cultes de Réconfort et Bénédiction,
version adaptée des « Thomasmessen »

par la pasteure Ruth Wolf-Bonsirven  :

 

Ce que nous expérimentons et vivons ensemble ce matin, c’est une forme de culte élaborée à partir du concept des « Thomasmessen », que nous avons nommés cultes de réconfort et de bénédiction. Les « Thomasmessen » sont des célébrations protestantes qui nous viennent des pays scandinaves (Helsinki 1988 Eglise protestante Nicola) et s’adressent à un public en recherche spirituelle, souvent éloigné des cultes traditionnels.

Ces cultes sont organisés autour d’éléments liturgiques, rituels et communautaires en recomposition libre avec le souci d’un accueil inconditionnel et d’un accompagnement pastoral personnalisé. Si nos cultes traditionnels du dimanche matin sont parfois un peu « secs », nous expérimentons ici une approche holistique, c’est-à-dire beaucoup plus globale du religieux. Ainsi nous nous adressons aux personnes présentes, autant que faire se peut, par l’ouïe, le goûter, la vue et le toucher. La décoration et la disposition des lieux sont particulièrement soignées, ainsi que la partie musicale qui se veut apaisante et invite à  l’intériorité.

Nous avons également repris ce geste ancestral de la bénédiction par onction d’huile parfumée ou par imposition des mains accompagnant une parole biblique, une prière intercédante. Pour nous ces gestes signifient que Dieu touche les personnes dans leur vie comme dans leur corps, les rejoint dans leurs souffrances et questionnements et que c’est Heilsam, apaisant, réconfortant, bienfaisant.

Donc voilà comment ça se passe :

Nous vous proposons des espaces, portés par la musique, le lieu, la communauté, l’ambiance méditative.

Un certain ordre de passage est proposé, qui fait sens.

Il arrive que dans la vie nous portions des choses extrêmement lourdes, qui nous empêchent de vivre et nous tirent vers l’arrière. Le mur des lamentations est là pour que nous puissions remettre cela à Dieu seul, en l’inscrivant sur un bout de papier( mis à disposition avec des crayons) et en le mettant dans la boîte prévue à cet effet, qui sera brûlée par la suite.

Le mouvement suivant est celui de la louange, de la reconnaissance, cette attitude fondamentale de la foi adressée à Dieu et qui nous donne envie de chanter, de prier, d’accueillir le beau et le bon. Il trouve à s’exprimer dans l’espace de lumière où nous pouvons allumer une bougie, prier, remettre à Dieu quelqu’un.

Ensuite nous nous ressourçons,

– dans la parole à travers l’espace Bible où un pasteur proposera quelques pistes de lectures et accompagnera un échange libre autour du texte proposé.

– Dans la méditation et l’expression autour d’images-ikones proposées sur le thème de l’échelle de Jacob.

– En parlant à un pasteur qui recueillera une intercession, priera avec vous et vous proposera une bénédiction (par onction d’huile ou imposition des mains)

Il vous est aussi proposé de vous confier à un pasteur-écoutant qui pourra prier avec vous, pour vous ou quelqu’un que vous portez en votre cœur(dans la sacristie).

Vous pouvez aussi simplement rester assis et prendre le temps d’une respiration méditative musicale en vous laissant porter par l’ambiance.

Cette célébration se veut une façon de rencontrer Dieu autrement, ou plutôt, de se laisser rencontrer par Dieu autrement …

 

Prière

Je vais prendre le temps
de laisser poser mon regard
sur les choses de tous les jours
et les voir autrement,
celles que chaque matin,
je croise sans les voir.

Toutes les choses familières
que je côtoie à longueur de jour,
de mois, d’année…

Je vais prendre le temps
de voir l’étrangeté des arbres,
ceux de mon jardin, ceux du parc voisin,
qui le crépuscule venu bruissent de mystère…

Je vais prendre le temps
de poser mon regard
sur les êtres que j’aime
et de regarder autrement les miens,
celles et ceux qui me sont les plus proches
et que parfois je ne vois même plus,
que je n’entends même plus,
tant le souci de mes affaires, de mon travail,
parasitent mon cœur et mon corps…

Oui, je vais prendre le temps de les découvrir
de me laisser surprendre
encore et toujours par ceux que j’aime.

Oui, je vais prendre le temps de te rencontrer aussi,
toi mon Dieu,
au-delà des mots, des formules et des habitudes.

Oui, je vais aller à ta rencontre comme au désert
et tu me surprendras, mon Dieu.

 ( à deux voix : )      Oui, je vais prendre le temps
                              de te rencontrer autrement.

P1030037 P1030039 P1030040 P1030041 P1030044 P1030045 P1030046 P1030048 P1030049 P1030050 P1030051 P1030052 P1030053 P1030054 P1030055 P1030056 P1030057 P1030058 P1030060